Une bonne mémoire, le secret du cerveau humain

Le cerveau est le centre de commande principal de tout l’organisme humain, il stocke également diverses informations, c’est la « mémoire ». Sans le cerveau, l’homme n’est presque rien, et par ailleurs, la maladie d’Alzheimer résulte d’une dysfonctionnement de cet organe noble. De nombreux chercheurs ont essayé de chercher le rôle et le fonctionnement du cerveau dans la mémoire, afin d'aider la population à échaper à cette maladie. 

schema cerveau memoire

Le cerveau

     Cet organe, que même les enfants connaissent, est constitué de l’encéphale, la partie qui pense, planifie, perçoit et comprend le langage. Ensuite, il y a la moelle épinière contrôlant tous les mouvements de nos muscles, le cerveau antérieur enfouis dans le cortex, comprenant l’hypothalamus et le thalamus, pour contrôler notre appétit et coordonner nos mouvements comme au cours d’une activité sportive. Quant au rhombencéphale, il régule notre rythme respiratoire. Le cortex cérébral est la partie qui nous intéresse le plus car joue plusieurs rôles comme la coordination de nos mouvements, le langage, l’intégration des informations qu’on entend, parvenant par la suite par le processus de mémoire grâce à l’hippocampe.

Les neurones et la mémoire

Les neurones sont en quelques mots, les cellules de notre cerveau, pouvant être interconnectés afin de faire passer des informations bien concrètes. Prenons l’exemple de l’apprentissage d’un terme quelconque : Un groupe de neurones s’activent alors pour faire passer ce terme d’une neurone à un autre. Ensuite, pour se souvenir de ce terme acquis au fond de notre cerveau, le même réseau s’active automatiquement. Pour que la connexion inter-neuronale soit rapide, ils faudrait bien faire travailler ses neurones.

Les étapes accomplies par le cerveau afin d’activer le processus de mémoire

  • L’encodage : cette première étape consiste en l’enregistrement de l’information par votre cerveau afin de créer des « traces mnésiques ». Cette étape requiert votre attention ainsi que beaucoup de concentrations, grâce à notre lobe frontal qui contrôle notre cerveau. À l’aide de cet encodage, vous aurez droit à la «mémoire sensorielle ».
  • La consolidation ou le stockage : La trace mnésique préalablement enregistrée pourrait être transformée en « mémoire » grâce au stockage ou consolidation. Vous auriez ainsi des souvenirs à très long terme. La consolidation sera assurée par l’hippocampe, qui va stocker vos souvenirs dans votre cortex, après les avoir consolidé. Le cortex assure amplement le provessus de mémoire et de soivenir grâve à l'hippocampe. De cette étape, votre cerveau enregistre la « mémoire à court terme », puis à la « mémoire de travail » afin de traiter les informations, et enfin la «mémoire long terme » que l’on pourra récupérer par la suite, mais pas à tout moment. 
  • La récupération : Cette dernière étape est la recherche des souvenirs stockés dans votre cerveau, grâce à des facteurs externes comme une odeur, un lieu, ou grâce à des indices internes. La mémoire dite « explicite » pourrait être récupérée à tout moment, contrairement à la mémoire à long terme. Ce type de mémoire englobe les évènements vécus, le nom des objets ou nos plans dans le futur. La mémoire implicite pourrait également être récupérée une fois qu’on l’ai mise en place, comme faire du vélo par exemple.

    Le vie humaine ne pourrait jamais se passer de la mémoire et des souvenirs, car la maladie d'Alzheimer pourrait même nous faire perdre le souvenir de notre époux ou épouse, de nos enfants, etc... Il faudrait donc faire travailler correctement son cerveau, sans trop en  abuser  car cet organe est très sensible. La mémorisation n'est pas un processus facile, surtout pour les études et les révisions, mais il ne faudrait pas trop forcer le cerveau, juste à la veille de vos examens.